Mes débuts en Egypte

Liberté, excitation, impression que tout est possible, voici les qualificatifs que j’utiliserais pour définir comment je me sens en ce début d’aventure. C’est un peu comme si j’avais été enfermée dans une petite boîte et que maintenant elle est grande ouverte : je respire et je me sens extrêmement vivante 😊

Après ma semaine de plongée en mer rouge près de Marsa Alam, l’agence de voyage m’a déposée à Hurghada où j’ai passé 2 jours avec Victor, un couchsurfeur égyptien (sa famille est chrétienne d’où son prénom) parlant couramment anglais. On a fait le tour de la ville ensemble et beaucoup discuté. Ça m’a permis de m’habituer tranquillement à la société égyptienne. Notamment d’apprendre à traverser la route en zigzagant entre les voitures. Il n’y a pas de passage piétons 😊

Ça m’a aussi rassuré sur le fait que mon anglais est revenu à 100% direct. Parfois quand je pars en voyage, j’ai besoin d’un temps d’adaptation pour me sentir à l’aise pour parler. Là ça a été immédiat.

D’Hurghada j’ai pris le bus pour Le Caire. Pour rejoindre la station, j’ai voulu prendre un Uber sur le conseil insistant de Victor, mais la précision GPS n’est pas top top et du coup les uber ne s’arrêtent pas à ta hauteur, il faut partir à leur recherche. Bref, j’ai finalement pris un taxi normal. Et c’est comme ça que j’ai commencé à avoir un contact direct avec les égyptiens.

C’est important car quand tu es hébergé par des couchsurfeurs souvent ils font tout pour toi et tu te retrouves souvent comme dans une bulle sans contact avec l’extérieur et après c’est difficile de passer au-dessus de ses appréhensions pour faire les choses seules. C’est ce qui m’est arrivée en Iran notamment. J’ai donc retenu la leçon et cette fois je n’ai pas laissé le temps aux appréhensions de s’installer. Résultat, comme en Iran, à peine ai-je commencé à me débrouiller toute seule que je me suis rendue compte que tout le monde fait le maximum pour t’aider. Bon parfois la communication est un peu difficile mais du coup il suffit que j’appelle un de mes contacts égyptien au tel et il m’aide à me faire comprendre

J’ai donc pris le bus pour Le Caire où je suis arrivée Lundi après-midi. Sur place, Ahmed, alias Gouda (comme le fromage oui) m’a accueillie dans sa famille dans le quartier de Maadi. Ça c’est grâce à Mohamed, un autre couchsurfeur égyptien contacté avant le départ. C’est lui qui a demandé à Gouda, son ami, de m’héberger.

Gouda, Basma, sa femme, Sofiane 3 ans et Ali, 2 mois m’ont donc hébergé pendant 3 jours. Ça a été un pur bonheur. Dans ces moments là on tisse très vite des liens très forts avec les gens. Ils m’ont emmené manger de la glace, visiter le quartier de Maadi, c’est celui des expats, m’ont fait à manger, m’ont emmené au restau, m’ont présenté leurs amis etc. Bon moi j’ai réussi à leur faire des spaghetti 😊

DCIM100GOPROGOPR0299.JPG

Je suis aussi sortie toute seule, j’ai rechargé mon tel toute seule, fais les courses pour les spaghetti etc. Ça m’a permis de constater que personne ne me saute dessus dans la rue. En fait, personne ne vient me parler sauf si je galère. Donc, envolées les dernières appréhensions liées à l’Egypte. J’avais quand même envisagé que peut-être l’Egypte serait moyen accueillante 😂😂😂.

Du coup, je me retrouve à 100% dans mon élément : la rencontre avec les gens et l’adaptation à leur mode de vie. Tu te laisses porter par les événements, tu arrêtes d’essayer de tout contrôler et tu découvres un nouveau monde. Ana Mabsouta awi / I’m very happy 😊

Durant ces jours chez Gouda, tout s’est précipité pour mon projet d’expo. Ça prend une très bonne direction ! J’en ai déjà parlé aux adhérents de l’asso (Ici la page des adhérents) et j’en reparlerai dans un article spécifique sur le blog.

Depuis hier, je suis chez Mohamed et sa Maman à Ismailia près du Caire. La générosité incarnée. Accueillie comme une princesse, mais un bébé princesse. Naïma, la maman me donnerait la becquée si elle pouvait 😅. Il va d’ailleurs absolument falloir que je fasse du sport. Sinon je vais prendre 10 kilos en 3 mois.

La suite au prochain épisode ! Si vous avez des questions, posez les moi en commentaire 😊

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedintumblrmailFacebooktwittergoogle_plusredditlinkedintumblrmail

4 comments to “Mes débuts en Egypte”

You can leave a reply or Trackback this post.

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.