Comment se compliquer la vie avant de partir ?

Avant de partir le 22 septembre direction l’Egypte, j’ai décidé de me compliquer la vie puisque j’ai rendu mon appartement le 14 août soit plus d’un mois avant, histoire d’arrêter de payer le loyer le plus vite possible. Il a donc fallu anticiper le paquetage du sac à dos et le transport de toutes mes affaires pendant un mois. Mon itinéraire jusqu’au jour J ressemble à peu près à ça :

  1. PARIS-TROYES-VENISE
    Déménagement en camion de mes affaires à Troyes pour les stocker chez de la famille (en tout et pour tout 8 cartons, une valise de livres, un bureau, une table de nuit) puis direction l’Italie pour déposer les affaires de mon copain chez lui à Venise. Mais aussi beaucoup trop d’affaire à moi, en plus de celles du tour du monde…

  2. VENISE-PAU
    Envol pour Pau (avec escale à Paris) afin de passer une semaine avec mes nièces préférées. Le bagage en soute est limité à 23kg, le bagage en cabine (+ accessoire) à 12kg. J’ai à disposition mon sac à dos pour la soute, ma valise et mon sac ventral pour la cabine. Avec les affaires du tour du monde, le sac à dos pèse déjà 11 kg, le ventral 4-5kg. Ok je ne peux donc pas ramener une valise entière de vêtement (mais pourquoi les ai-je pris avec moi en Italie !) ET des livres pour mes nièces et pour moi (les derniers à lire avant le départ). Résultat : j’ai quasiment abandonné tous mes vêtements, il ne me reste quasiment plus que ceux prévus pour le voyage au tour du monde. Petit à petit, je vais réussir à me séparer de tout le superflu ^^

  3. PAU-PARIS
    Direction Paris en Avion. Mêmes conditions pour les bagages. En ayant déposé une partie des livres à Pau (plus quelques babioles pour mes nièces), ça va passer crème.

  4. PARIS-LILLE
    Arrivée à Paris, je récupère ma voiture complètement remplie de cartons d’objets à vendre à la braderie de Lille. J’y place sac à dos, sac ventral et valise sur le siège avant, ouai ouai ça passe, et direction le Nord. A Lille, dans ma famille, j’ai déjà stockée toutes les affaires qui pourraient me servir pendant le voyage mais que je n’ai pas la place d’emporter… Au cas où, on pourra me les envoyer ou encore mieux, me les amener. ça comprend des vêtements mais aussi les stocks de médicaments notamment la malarone qui prend une place pas possible. J’ai trois mois de traitement avec moi, le reste je le récupérerai plus tard. Cette pause à Lille va me permettre de finaliser mon sac à dos ! Pas évident parce que je vais recevoir du matériel supplémentaire pour le projet. Espérons que ça passe.

  5. LILLE-PARIS
    De retour à Paris pour le vol de départ, je récupère chez une amie, mon sac de plongée déjà préparé.

  6. PARIS-MARSALAM
    En soute, sac à dos et sac de plongée ne doivent pas dépasser 30 kg, en cabine un petit sac de 5 kg est autorisée. Evidemment, une fois la semaine de plongée passée, mon sac de plongée retourne directo en France (grâce à mon amie qui le ramène avec elle), à part mon masque et mon ordi de plongée que j’essayerais de caser quelque part… Et à partir de là, je ne me déplacerai plus qu’avec mon

Renoncer à ses affaire, un long chemin…

Au départ, je m’étais dit que le plus simple était qu’après le déménagement du 14 août, je ne garde avec moi que mes affaires de Tour du monde. Et ça aurait été définitivement beaucoup plus simple. Mais en triant les affaires, j’ai décidé de faire 5 piles :

  • le matériel à prendre pendant le voyage
  • les affaires à donner ou à vendre
  • celles à stocker dans ma famille et que je ne retrouverai qu’au retour
  • celles à amener chez ma maman au cas où j’en aurais finalement besoin pendant le voyage ==> un tas bien trop gros au final
  • et celles qui pourraient me servir en plus jusqu’au jour J.  Et que j’ai donc pris directement avec moi le jour du déménagement en pensant les trimballer avec moi jusqu’au 22 septembre. Une erreur ! J’y ai mis une valise entière de vêtements, des livres à finir de lire, une brosse supplémentaire… Bon après il y avait aussi les indispensables : mon ordinateur (en attendant d’en acheter un plus pratique pour le voyage), des livres pour mes nièces…

Autant le jour du déménagement entre Paris et Venise tout rentrait dans le camion, autant lorsqu’il a fallu prendre l’avion entre Venise et Pau, tout  ne rentrait plus dans les sacs. Il a donc fallu faire des choix et les trois quarts des vêtements et des livres sont finalement restés à Venise. Après l’escale à Pau, je devrais maintenant être capables de tout transporter sans problème. MAIS, mon sac à dos est encore trop lourd, une fois à Lille, il faudra que je trouve un moyen de l’alléger. A moins que quelqu’un ne m’offre un sac à dos anti-gravité !

FacebooktwitterredditlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditlinkedintumblrmail

Has one comment to “Comment se compliquer la vie avant de partir ?”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Séjournet Carole says: 22 août 2018 at 12 h 20 min

    Ah oui oui oui !!! On retiendra l’indispensable nécessité de préparer le tout en plusieurs étapes !!!
    Afin de se rendre compte des erreurs avant de partir…..
    En même temps… C’est un peu comme si il avait déjà commencé ce beau tour du monde… Tu vas aller sans doute de surprises en surprise!!!!

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.